Amath Dansokho, un patriote s’en est allé

Cécile Sow Les Saillies du profane Politique Société

Que le Miséricordieux l’accueille au Paradis.

Le jour de la mort de Mamadou DIOP (étudiant sénégalais décédé le 31 janvier 2012, écrasé par une voiture dragon de la police sénégalaise), ce martyr de la démocratie, nous sommes passés par le même chemin pour échapper à la furie du dragon. Il a été l’un des derniers politiciens à quitter les lieux. Je me souviens du jour où à la place de l’indépendance, un policier ou un gendarme à arrêter un taxi pour le mettre dedans par force. C’était aussi une manifestation où les grenades polluaient l’atmosphère.

Bon repos à Ahmath DANSOKHO.

Ha oui, “rien n’est plus démocratique que la mort”. Et chaque mort est une leçon pour les vivants. Il a été combattant, révolutionnaire. Il a été ministre. Il a été maire. Il a été député. Il a été chef de parti. Il a surtout été un homme, un grand homme du Sénégal. Lui aussi nous devait des mémoires.

Pensées pieuses et prières pour le repos de son âme.

#Saillies

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.