Coronavirus et genre : la hausse des tâches ménagères des femmes fait reculer les progrès en matière d’égalité

La pandémie de coronavirus pourrait anéantir 25 ans de progrès en matière d’égalité des sexes, selon de nouvelles données mondiales de l’ONU Femmes. Les femmes effectuent beaucoup plus de tâches domestiques et de soins familiaux, en raison de l’impact de la pandémie.

” Tout ce pour quoi nous avons travaillé, qui a pris 25 ans, pourrait être perdu en un an “, déclare Anita Bhatia, directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes.

Des opportunités d’emploi et d’éducation pourraient être perdues, et les femmes pourraient souffrir d’une santé mentale et physique plus faible. Le poids du travail de soins pose un “risque réel de revenir aux stéréotypes de genre des années 1950”, déclare Mme Bhatia.

Même avant la pandémie, on estimait que les femmes effectuaient environ trois quarts des 16 milliards d’heures de travail non rémunéré qui sont effectuées chaque jour dans le monde.

En d’autres termes, avant le coronavirus, pour chaque heure de travail non rémunéré effectuée par les hommes, trois heures étaient effectuées par les femmes. Aujourd’hui, ce chiffre est plus élevé.

Bien que les 38 enquêtes menées par ONU Femmes se soient principalement concentrées sur les pays à revenus faibles et moyens, les données des pays plus industrialisés montrent un tableau similaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :