Covid-19, après l’état d’urgence et le couvre-feu, un vaste élan de solidarité en faveur des plus démunis.

Actualités D-cryptage Diaspora Royoukaay Diaspora

Dès ce lundi 23 MARS à minuit, le président sénégalais Macky Sall a déclaré « l’état d’urgence » sur l’ensemble du territoire national. Le Sénégal enregistre aujourd’hui 14 nouveaux cas. Mesure salutaire pour certains, catastrophe sociale en cours, le confinement comme l’état d’urgence semblent poser problème. Pour pallier à cela, diverses actions de solidarité s’organisent au Sénégal comme dans la diaspora.

Tout en décrétant l’état d’urgence assortit d’un couvre-feu, le Chef de l’état a annoncé la mise en place de mesures d’accompagnements. En effet, pour atténuer l’impact économique de cette crise, un fonds « de riposte et de solidarité » a été créé par l’Etat. Il sera doté de 1 000 milliards de francs CFA (1,5 milliard d’euros), a indiqué Macky Sall, en demandant au secteur privé et aux partenaires du Sénégal d’y abonder. « Une enveloppe de 50 milliards de francs CFA [75 millions d’euros] sera consacrée à l’achat de vivres pour l’aide alimentaire d’urgence », a détaillé le président, en annonçant également des aides pour l’hôtellerie, la restauration, le transport et la presse. Il faut préciser que les marques de soutien ne manquent pas, et les populations ne sont pas en reste.

Faut-il expliquer qu’au Sénégal, tous le monde n’est pas logé à la même enseigne? Que deviennent les SDF, les Talibés, les enfants de la rue, et toutes ces personnes qui, n’ont absolument pas les moyens de faire des courses à l’avance et de constituer des réserves? Que dire de toutes ces personnes qui ne sont pas salariées et dont le revenu est absolument aléatoire? la vendeuse de Thiéré (couscous sénégalais)? le vendeur d’arachides grillées? le laveur de voitures, de cosmétiques, de tissus, etc…. Toutes ces personnes entrepreneuses de leur propre vie et même évoluant dans le secteur informel?

Les sénégalais au secours de leurs compatriotes, la diaspora pas en reste!

Nous observons sur les réseaux sociaux, un formidable élan tant dans l’explication des enjeux réels du covid-19, que la sensibilisation sur les mesures de protection, dites gestes barrières. De même, les sénégalais organisent progressivement des collectes de fonds, comme des dons en nature pour venir en aide aux plus démunis. C’est dans cette même veine que nous relayons cette campagne de collecte organisée par Africa Business Prod, sise à Bordeaux en France. Joint au téléphone, Chérif Kouaté (fondateur de la structure) explique la volonté de tous le staff d’Africa business prod., de participer aux différentes initiatives en faveur des couches les plus démunies de la population sénégalaise.

Aujourd’hui plus que jamais, il est important de contribuer, chacun selon ses possibilités, à freiner la progression de ce virus, mais aussi à réduire les effets indésirables des mesures prises, suite à l’état d’urgence.

la cagnotte est accessible ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.