Criminalité faunique : Trafic de faune à Kédougou, six mois de prison ferme pour les deux trafiquants de peaux de leopards .

Criminalité faunique : Trafic de faune à Kédougou, six mois de prison ferme pour les deux trafiquants de peaux de leopards .

Revenons sur les faits. Il y a quelques jours , le Mercredi 17 Mars 2021, les Parcs Nationaux du Sénégal, en collaboration avec le Commissariat Central de la Police de Kédougou et l’appui du projet Eagle-Sénégal avaient interpellés deux présumés trafiquants de faune en possession de 3 peaux de léopards (dont un bébé leopard de 4 mois) et 17 ivoires d’hippopotames qu’ils s’apprêtaient à vendre . Ces espèces bénéficient d’un statut de protection fort au Sénégal et sont donc intégralement protégées par la loi car elles sont malheureusement en voie de disparition sur l’ensemble du continent Africain. Leur détention, capture , abattage ou commercialisation par quiconque est donc fortement punie par les textes de lois nationaux et internationaux .
Ainsi ce Mercredi 24 Mars 2021, le Tribunal d’ Instance de Kédougou a statué sur cette affaire de trafic de peaux de leopards et condamné les deux trafiquants à chacun d’une peine de 6 mois d’emprisonnement ferme. Des peines qui sont à saluer et encourager au regard de l’importance, de la sensibilité et de l’urgence à préserver ces deux espèces emblématiques de l’Afrique et de notre patrimoine naturel à tous , en faisant front contre ce trafic illégal et récurent d’animaux sauvages au Sénégal et dans la sous-région.

Ismaila Ba Seck

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de lecture x

%d blogueurs aiment cette page :