Aujourd’hui samedi, 26th septembre 2020
Flash infos
Diaspocom.com

le Sénégal d'ici et d'ailleurs.

Diasporas africaines et relations Afrique-France

Diasporas africaines et relations Afrique-France

Hier samedi 7 décembre le Groupe de réflexion “Perspectives Afrique” a animé un atelier débat sur : “le rôle des diasporas africaines de France dans la redéfinition des relations Afrique-France”.

15h30 tapante chez Ali, 18 rue Saint-James à Bordeaux, les invités arrivent doucement, mais sûrement. C’est avec “La Terre” que tout commence dit Djoman Aka, secrétaire général de Perspectives Afrique. En effet le but de la rencontre? Présenter les premiers travaux de Perspectives Afrique, notamment sur les relations Afrique France. Vaste sujet, polémique et très sensible. Surtout aujourd’hui, à l’heure où dans beaucoup de pays africains, la présence Française est contestée. Pour preuve, au Mali, au Burkina, de même qu’au Sénégal les citoyens contestent cette présence là, et vont jusqu’à dénoncer un système politico-économique mais aussi de coopération militaire, fondé sur la prédation des richesses africaines et la mise sous tutelle permanente des pays africains. Sous des slogans comme “France dégage”, la revendication principale de ces mouvements est la souveraineté, monétaire,économique, militaire etc…

Même si ces revendications sont légitimes, Perspectives Afrique a rappelé qu’un des aspects les plus importants, c’est de refonder les cadres, aujourd’hui, obsolètes selon lesquels ses relations existent et se perpétuent. Cela dit, il est nécessaire d’impliquer les diasporas africaines aujourd’hui. évalués à près de 36 millions de continentaux installés partout dans le monde, « Les flux financiers envoyés en Afrique par les diasporas représentent des montants en constante augmentation : 70 milliards d’euros par an, dont près de 10 milliards en provenance de la France », expose Etienne Giros, président du Conseil européen des affaires pour l’Afrique et la Méditerranée (EBCAM). Au delà de la manne financière, il faut prendre en compte des compétences, des réseaux, et du sens de l’initiative dont font preuve ces africains de la diaspora. C’est pourquoi Perspectives Afrique plaide pour une réforme des politiques diplomatiques africaines. Elle prône par exemple une diplomatie par le bas, qui mettrait au cœur des interactions les peuples, notamment dans le cadre des projets menés par les collectivités territoriales et locales. Mais aussi des représentations diplomatiques plus proches des populations en diaspora.

Perspectives Afrique détaille son diagnostic et l’ensemble de ses recommandations dans un manuel à paraître bientôt. Il faut se féliciter que cette rencontre ait connu du succès, notament avec la présence du consul Général du Sénégal M Abdourahmane Koïta, le Professeur Mar Fall, M Abdoulaye Madi Ndiaye, ingénieur et ancien candidat aux présidentielles du Sénégal sociologue et artiste peintre, Mme Djeynaba Sar Chef de la cellule Pastef Bordeaux, Mme Rama Diop, présidente SOS Racisme Gironde et M Aliou Tassouma Camara présentateur de l’émission Passeport, à radio campus Bordeaux.

Diaspocom. com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de lecture x

%d blogueurs aiment cette page :