Droit OHADA : des étudiants Africains à Bordeaux mettent en place un institut pour sa promotion

Cécile Sow D-cryptage Diaspora Economie Innov'action Politique Société

Des étudiants africains à l’université de Bordeaux ont mis en place l’institut Bordelais du droit OHADA. Ces jeunes ont la volonté de vulgariser et promouvoir ce droit en dehors de l’Afrique voire en Europe. Ils étaient reçus ce vendredi à Radio Campus dans l’émission Passeport de Tassouma Camara

L’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) est une organisation intergouvernementale d’intégration juridique. Elle regroupe en son sein 17 pays africains. Des étudiants africains à Bordeaux ont pris l’initiative de créer une entité dans la Gironde pour sensibiliser et faire connaitre au monde entier la « stabilité » de l’environnement des affaires en Afrique. Cette organisation arrive à l’heure où beaucoup d’investisseurs sont sceptiques quant au bon climat des affaires dans les pays qui composent l’OHADA. Ils comptent ainsi faire connaitre à tous l’existence de cette institution juridique africaine qui garantit la sécurité entre investisseurs et partenaires dans les pays membres.

Selon le président de l’institut Douty Traoré « notre objectif est de vulgariser et promouvoir le droit OHADA dans le continent Européen. Nous avons pris contact avec les autorités bordelaises, les investisseurs en et les représentants diplomatiques Africaines dans la ville ».

Ces jeunes étudiants (en droit pour la plus part d’entre eux) ont voulu faire de leur organisation un institut pour ne pas créer de confusions avec un club OHADA anciennement installé à Bordeaux. La présidente de la commission communication et relations extérieures Sabrina annonce que plusieurs activités sont en gestation pour faire connaitre au grand public l’existence de l’institut bordelais du droit OHADA. « Une journée juridico-culturelle sera organisée pour montrer la culture des 17 pays africains qui composent l’organisation OHADA. Nous allons aussi organiser une conférence bientôt. Nous avons le thème et les conférenciers. Nous annoncerons bientôt la date et lieu pour que les gens puissent venir y assister »,ajoute Monsieur Douty Traoré président de l’institut.

L’institut bordelais du droit OHADA va travailler en étroite collaboration avec tous les clubs installés en France comme en Afrique, ont-ils fait savoir aux auditeurs.

Les étudiants ont aussi lancé un appel à l’endroit de leurs camarades à Bordeaux pour rejoindre en masse l’association. « C’est vrai qu’on parle de droit mais ça concerne tout le monde et peu importe la filière dans laquelle on est », a laissé entendre Serigne Saliou 1er Adjoint au trésorier.

Des professionnels comme des professeurs ont aussi contribué à la mise en place de l’institut et contribueront aux activités qui seront organisées selon Sabrina.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.