Economie: Les assureurs excluent le risque Covid, les restaurateurs crient au cynisme

Economie: Les assureurs excluent le risque Covid, les restaurateurs crient au cynisme

Lorsqu’elle a ouvert la lettre envoyée le mardi 15 septembre par son assureur BPCE IARD, Nurdane, qui tient le petit restaurant Tamam Kitchen, dans le 14e arrondissement de Paris, a eu le sentiment « de ne pas être respectée ». Elle fait partie des rares commerçants à bénéficier d’une assurance qui la couvre pour des pertes d’exploitation en cas de fermeture administrative à la suite d’une épidémie et doit donc être dédommagée des pertes essuyées pendant le premier et le deuxième confinement. Mais, à part un acompte de 1 500 euros, versé en attendant que soit calculé ce à quoi elle a droit, Nurdane n’a rien reçu, huit mois après le début de la crise sanitaire.

Ses multiples courriers n’ont donné lieu qu’à des réponses automatiques. La lettre reçue mi-septembre n’annonçait pas le montant de son indemnisation, mais la prévenait que « les conséquences financières potentiellement très importantes de la crise sanitaire de la Covid 19 » ne permettaient plus à l’assureur de maintenir sa garantie, et qu’elle devait signer un avenant à son contrat, excluant l’événement « fermeture administrative consécutive à une épidémie », faute de quoi la compagnie serait « malheureusement dans l’obligation » de le résilier. Elle n’a pas donné suite.

Même colère et incompréhension du côté de Jean-François Piège, le médiatique chef cuisinier parisien, qui a publié, mercredi 11 novembre, sur les réseaux sociaux la lettre de résiliation de son assureur. « Voilà comment s’exprime la solidarité d’@AXAFrance en parallèle de la communication institutionnelle : après avoir refusé de nous indemniser, Axa a voulu nous faire signer un avenant qui diminuait nos garanties. Nous avons refusé. J’ai reçu hier ce courrier de résiliation », écrit-il sur Twitter.

Echoinfo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de lecture x

%d blogueurs aiment cette page :