Frapp-France dégage: Sécurité,terrorisme souverainetés et panafricanisme

Actualités D-cryptage
  • QUOI: “Sécurité, terrorisme, souverainetés, panafricanisme”
  • QUAND: le samedi 26 octobre à partir de 9h
  • OÙ: au Relais route de Ouakam

1- De quoi la situation au Mali est-elle le nom?
2- L’urgence sécuritaire ?
3- Occupation militaire, occupation budgétaire, occupation monétaire

Nos trois conférenciers :

Professeur Issa N’Diaye
Ancien ministre de l’Education au Mali, le professeur Issa N’Diaye fut un fervent acteur du mouvement démocratique (mars 1991) au Mali. Il est aujourd’hui militant associatif, président du Forum Civique, « espace de réflexion et d’action ». En janvier 2016, il s’en est pris au régime IBK en ces termes : « La question n’est pas de changer le gouvernement, mais c’est de changer de politique »

Alioune Tine a été président de la Raddho, coordonnateur du mouvement du mouvement du 23 juin (M23), directeur régional d’Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, expert indépendant de l’Onu chargé des droits de l’homme au Mali, il dirige le Thinktank Afrikajom.
Alioune Tine est depuis plus de 30 ans un défenseur des droits de l’Homme.

Guy Marius Sagna a été coordonnateur du M23 à Tambacounda, coordonnateur de la Coalition nationale Non aux Ape, membre du Front anti Ape anti Cfa, membre du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine. Il a été arrêté pendant 30 jours après la conférence de presse du FRAPP annonçant “La France prépare un attentat terroriste au Sénégal”

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.