G-5 sahel, la sécurité de l’Afrique à Pau?

Actualités D-cryptage Les Saillies du profane Point de vue...

Donc c’est ce lundi 13 janvier 2020 que les présidents des pays indépendants du G5-Sahel vont répondre à la convocation – invitation du président de la France, ancien pays colonisateur à Pau.

Ils sont tous les 6 présidents confrontés aux poids de leurs opinions publiques qui ne comprennent pas, n’approuvent pas, condamnent radicalement leurs postures et positions l’un vis-à-vis des autres, les autres vis-à-vis de l’un. La colonisation a laissé des traces qui ne sont pas faciles à rayer, oublier. La post-colonisation a imposé des exploitations difficiles à ignorer.

De fait, la rencontre a failli ne pas avoir lieu car le président de la France a été populiste dans da “convocation”, pour plaire à son opinion nationale face à la perte de soldats en terre extérieure. Les présidents du G5 ont eux aussi été populistes dans leurs réponses en prenant en compte les réactions de leurs opinions outrées par le ton de l’invitation à Pau.

Il s’agit maintenant de n’être ni populistes, ni suicidaires mais d’être realistes. Il s’agit de gagner une guerre. Il s’agit d’engager un combat contre des gens sans foi ni loi qui ne sont soumis à aucune réglementation de la guerre. Et il s’agit de les vaincre pour le bien de tous.

Les 5 ont-ils les moyens de cette guerre?
La France peut-elle être utile pour la victoire?
Quel est le risque de “chasser” la France?
Les opinions publiques ont-elles toutes les informations nécessaires afin d’avoir la vraie lecture des situations?

Autant de questions qui sont nécessaires avant de prendre des décisions qui impacteront sur l’avenir de toute l’Afrique de l’Ouest et même au-delà. Le temps n’est pas aux sentimentalismes mais à une lecture objective et froide par des dirigeants qui ont l’obligation de servir leurs peuples même en prenant des décisions qu’ils n’approuvent pas dans l’immédiat.

SailliesDuProfane

SommetdePau

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.