Guy Marius Sagna et l’effet pantalonnade

Actualités Editos Les Saillies du profane Point de vue...

C’est comme cela que je vois les actions et réactions sur le cas de Guy. Il est juste devenu une matière première. Un moyen soit de gêner, soit de démontrer son soutien au pouvoir et puis chacun passe à autre chose jusqu’à la prochaine occasion.
Moi, y compris.

C’est le malheureux destin des symboles. Ils sont justes brandis comme un drapeau. Soulevés et posés occasionnellement pour figurer sur la liste de ceux qui ont existé dans le combat pour la libération du détenu politique. Juste le temps de se faire voir et entendre par les proches et partisans du symbole. Il faut aussi gagner la sympathie, profiter de l’occasion pour exister politiquement.

Khalifa SALL a, en son temps, subi cet effet pantalonnade. Chacun trempait juste le doigt du pied dans le combat. Cela suffisait amplement pour avoir le gain politique de l’engagement. Le détenu restait en prison, les autres “politiquaient”sur sa situation pour gagner en audience et en sympathie. Funeste destin.

En vérité, ce n’est pas fondamentalement Guy qui est important, c’est plutôt sa situation actuelle qui est arrangeante et propice pour tous ceux qui ne font que de la politique politicienne. Guy n’est alors qu’un moyen pour arriver à une fin: exister politiquement.

SailliesDuProfane

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.