“J’ai découvert avec stupéfaction la une du journal l’Obs dont l’auteur serait une femme…”

D-cryptage Diaspora La réplique de Maïmouna Point de vue...

😡 J’ai découvert avec stupéfaction la une du journal l’Obs dont l’auteur serait une femme, ce que je trouve fort étonnant ! Cette dernière fustigeait ses semblables, en les stigmatisant de manière outrancière. Selon ses propos certaines femmes useraient de leurs atouts et charmes pour obtenir le téléphone dernier cri.📱

Quel est le but de cette campagne de diabolisation de la gent féminine. Quand j’ai visionné le dernier clip de Queen biz en tenues légères, 👯‍♀️il m’est paru difficile de venir déconstruire cette étiquette que l’on tente de nous coller. Si certaines femmes ne nous honorent pas, qu’elles souhaitent qu’on soit réduites à notre fonction la plus primaire de reproduction, grand bien leur fasse.

Les femmes vénales, les mantes religieuses, les mbaraneuses agissent-elles de façon ostentatoire ou ce sont les visciscitudes de leur chemin de vie qui les ont conduit à de telles pratiques. Qui suis je pour juger ces femmes finalement, soyons bienveillantes les filles envers nos sœurs.

Je pense que la majorité est capable d’attacher son pagne et de prendre en main son destin. Non celle que vous qualifier de sexe faible, n’est pas dépendantede l’homme uniquement. Beaucoup de femmes se retrouvent à élever seules leur progéniture en cumulant des postes et petites activités très lucratives. Oui énormément de guerrières sont sur plusieurs fronts alliant études carrière professionnelle et associative.

Ces petits êtres fragiles, qu’on aime prendre sous son aile, portent la vie et font énormément de sacrifices pour maintenir leur foyer en sécurité.

N’oublions pas que le Sénégal fut jadis une société matriarchale, seuls les êtres profondément machistes ont tendance à l’occulter. Les femmes ont bien compris que le mariage n’est plus un ascenseur social et font tout pour aller le plus loin possible dans leurs études et leur carrière avant de se retrouver sous la tutelle de leur futur époux.

De grâce n’oubliez pas les valeureuses femmes de Nder qui ont préféré s’immoler dans leur case plutôt que se retrouver sous le joug de l’oppresseur coloniale. Elles resteront nos modèles ainsi que Seydatouna khadijah l’épouse bien aimée du Sceau des prophètes paix et salut sur eux. 👸🏿👩🏿‍🎓

La réplique de Maïmouna

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.