Khalifa Sall gracié mais pas anmistié!

Editos La réplique de Maïmouna Politique

Khalifa libre suite au décret de grâce, il était temps qu’il retrouve la liberté. Ce qui m’inquiète ce n’est qu’une grâce et non une amnistie, donc ça n’efface pas la peine et il doit s’acquitter de l’amende de 5 millions. En outre, pas de possibilité pour lui de se présenter aux élections présidentielles… En effet, l’ Article L.30 alinéa 3 du Code électoral sénégalais dispose:”Nul ne peut refuser l’inscription sur les listes électorales : […]  aux personnes qui, frappées d’incapacité électorale à la suite d’une condamnation, bénéficient de la réhabilitation ou font l’objet d’une mesure d’amnistie”.

Faut-il oublier que :

Des irrégularités ont ponctué la gestion de ce dossier. Et ça depuis le debut! En effet, Khalifa Sall avait déjà été auditionné sans la présence de ses avocats. De même, la Cour de justice de la CEDEAO avait conclu à une détention arbitraire. En outre, le juge d’appel avait conclu à des irrégularités dans la procédure et annulé l’enquête préliminaire. En plus? Khalifa Sall a été déchu de son titre de député sans une procédure d’audition en bonne et due forme.
Et enfin? Le conseil constitutionnel avait prononcé son inégibilité, ni électeur ni élu. Pour preuve?
Khalifa Sall bénéficie d’une grâce qui laisse persister la peine dans son casier ainsi que l’amende à payer.

Au fond, il a tenu bon mais nous ne souhaitons à personne d’être dans le viseur d’un président . Car le jour où vous constituerez une menace, aucune justice ne pourra rien pour vous, vous ne lui échapperez pas!

cette grace intervient dans un contexte particulier, marqué par l’inauguration de la mosquée “Massaalikoul Jinaan”, joyaux mouride mais fierté sénégalaise. Nous évoquerons aussi les retrouvailles entre maître Wade et un de ses fils spirituel l’actuel Président Macky Sall.
A la suite de la nouvelle fraîchement divulguée dans les média sénégalais, nous voyons circulé un document revenant dans le détail, sur les peines de prisons et les motifs d’accusation. Ce document qui circule sur les réseaux sociaux et qui a fuité ne devrait pas se retrouver ici. Même s’il n’y a plus de secret pour les sénégalais concernant l’objet de la condamnation de l’ancien maire, respectons l’intimité des graciés.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.