KOLDA: LE DÉPARTEMENT DE MÉDINA YÉRO FOULAH AGONISE (par Abdoulaye Wadianga)

Actualités

La région de Kolda est riche de son potentiel. Cependant, elle est l’une des localités les plus pauvre du pays. Elle est pauvre sur plusieurs plans. Il y a un déficit d’infrastructures sociales de base dans cette contrée. Elle souffre de son enclavement surtout le département de Médina Yéro Foulah où l’accès est quasiment impossible avec des routes impraticables, la santé qui est malade avec un manque de structures sanitaires dignes de ce nom. On se croirait dans une jungle où, l’on ne trouve pas de repère.

Les choses ne bougent pas dans ce vaste département de la région de Kolda. La preuve, il y a quelques jours les populations sont coupées du reste de la région à cause des eaux de pluie qui ont emporté le pont qui leur servait de liaison avec les autres localités. C’est un triste constat qui n’honore pas cette collectivité locale. Une collectivité locale dans laquelle tout tourne au ralenti pour ne pas dire que tout est à l’arrêt sous le regard impuissant des habitants qui n’ont que leurs yeux pour pleurer leur triste sort. Un sort qui leur est réservé. Pas parce qu’ils ne font pas partie du pays, mais à cause de l’incompétence et l’insouciance de nos pouvoirs publics. Des autorités qui ne se souciantes pas de leurs administrés et de leur vécu quotidien. C’est vraiment regrettable! C’est pour s’exclamer ainsi et de sonner l’alerte afin qu’on pusse savoir que le département de Médina Yéro Foulah dans son ensemble souffre énormément.

Tout ceci à cause de la négligence de nos autorités. Et, pourtant, cette localité a des élus locaux. Ces derniers qui sont sensés de remonter les maux de leur localité à l’administration centrale. On-t-ils joué leur rôle? L’Etat n’a-t-il pas pris en compte leurs avis sur la situation de la localité? Ce sont les questions qui me taraude parce que je ne peut pas comprendre que depuis son érection en département, Médina Yéro Foulah peine à sortir des ténèbres et du gouffre.

Ses habitants vivent le martyr. Et, personne n’y a apporté des solutions idoines. Le calvaire persiste et les habitants ne savent plus où donner de la tête. Des promesses leur avaient été faites. Par exemple, le bitumage de la boucle du Fouladou. Cette route qui devrait en principe désenclaver tout le département. Mais, jusqu’à présent rien n’a été fait. Les travaux n’ont pas encore démarré. Et, les populations devront encore prendre leur mal en patience. Et, jusqu’en? Et, voilà encore une autre interrogation qui mérite des réponses. C’est seulement dire qu’il y a un manque de considération notoire eu égard aux populations de cette partie de la région de Kolda. Il faut alors que nos autorités étatiques revoient leurs copies et qu’elles pensent un peu en compte ce département qui vit la galère.

Abdoulaye Wandianga, journaliste-citoyen de Kolda.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.