Aujourd’hui lundi, 28th septembre 2020
Flash infos
Diaspocom.com

le Sénégal d'ici et d'ailleurs.

KOLDA: LE MANQUE D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES, UN FREIN AU DÉVELOPPEMENT DE LA RÉGION

Le 7 février 1984 fut décidée la subdivision du Sénégal en 10 régions en remplacement des régions naturelles. Ainsi, de l’ancienne région naturelle de Casamance sont nées les régions de Ziguinchor et de Kolda. La région de Kolda depuis lors est confrontée à un certain nombre de difficultés sur plan des infrastructures routières. La région est quasiment dépourvue de routes butimées pour son désenclavement. Il y a seulement la route nationale6 qui relie cette localité aux régions de Tambacounda, de Ziguinchor en passant par Kolda et Sédhiou et aussi sur l’axe Kolda-Ziguinchor en passant pas carrefour qui sont goudronnées. Les autres routes en l’occurrence celles reliant Kolda à Salikégny, la route de Kolda-Pata, celle qui quitte Dabo-Coumbacara, la route Dabo-Médina Yéro Foula ou encore Kolda-Médina Yéro Foula sans oublier la route qui relie Vélingara à Médina Yéro Foula qui sont toujours dans un piteux état. La liste est loin d’être exhaustive. Ces routes sont impraticables. Les populations de la région qui les empruntent vivent le calvaire. C’est la croix et la bannière en prenant ces routes.

C’est ce qui montre que la région de Kolda complètement oubliée par le pouvoir central sur le plan des infrastructures. Depuis plusieurs années, nos autorités étatiques n’arrivent pas à résoudre ce problème. On dirait même un manque manifeste de volonté politique de leur part afin de soulager le calvaire des populations de cette partie du sud du pays. Et, pourtant, elles sont au courant de la situation qui prévaut parce qu’à maintes reprises les habitants concernés ont tenu des mouvements d’humeur pour exiger la construction de ces routes. Mais, leurs doléances demeurent toujours insatisfaites. Pourquoi donc? C’est la question que l’on se pose. C’est un manque de considération? Ou bien, les populations de la région de Kolda ne sont pas des citoyens à part entière du Sénégal? Sont-elles des laissées pour compte dans un pays où, elles appartiennent depuis notre accession à l’indépendance.

Kolda est une région du Sénégal. Mais, tout laisse à penser que cette raison est classée dans le rang des oubliés du Sénégal. Beaucoup de choses manquent dans cette contrée du pays. Ce qui n’est pas acceptable dans une localité qui a plein de potentialités économiques, politiques, et culturelles. Kolda est-elle victime de son éloignement de la capitale du pays ou encore elle n’a pas de bons représentants au sein du gouvernement? Cette question mérite réflexion en tout cas. On me dira que des efforts sont en train d’être faits pour son décollage. On n’en disconvient pas. Cependant, beaucoup reste à faire pour une meilleure prise en charge des préoccupations des populations.

De ce fait, je pense que nous devons appeler tous les fils et toutes les filles de la région sans distinction autour d’une table pour faire ce que je vais appeler les assises de la région afin de trouver des solutions au développement de la région. Faire en sorte que les conclusions permettent à la localité d’avoir les moyens et les voies à suivre pour un plan de développement clair et consensuel. Je suis convaincu que c’est ce que souhaite les koldois puise qu’ils sont tous armés d’une volonté de participer au développement de leur collectivité territoriale.
Vive Kolda!
Vive son développement!

Abdoulaye Wandianga, citoyen koldois.

Ismaila Ba Seck

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de lecture x

%d blogueurs aiment cette page :