La fermeture des mosquées ne s’imposent pas…

Actualités D-cryptage Diaspora Dound Diiné Editos Société
La situation du covid19 différe de pays en pays et à chacun ses données et réalités socio-économiques. La Chine qui a subit toutes sortes de stigmatisations commence à lever la tête. La Corée du Sud qui n’a jamais fermé ces frontières voit la lumière au bout du tunnel. Les Européens sont dans le désarroi. Ce qui justifie ces restrictions qu’éxigent le confinement.
Maintenant pour un Sénégal qui vit au quotidien. La dépense quotidienne un casse-tête, les mesures d’hygiène précaires. Le dispositif sanitaire qui commence à prendre des coups. Les flux de populations n’est pas maîtrisé.
Or, jusque-là nous sommes dans une cohésion parfaite par rapport à la réponse contre le nouveau coronavirus. Cette mesure de fermeture des mosquées ne s’impose pas pour le moment même si elle est à envisager.
La ligue des imams et prédicateurs a été beaucoup plus raisonnable. Elle préconise que les cinq prières quotidiennes se poursuivent avec les mesures d’hygiène et recommandations des autorités sanitaires…
 
 

P. Babacar Ndour

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.