Le serment de loyauté qui terrorise les Rwandais de la diaspora

Actualités

Des images fuitées d’une cérémonie de “serment” controversée au Haut-Commissariat du Rwanda à Londres alimentent les allégations d’une répression mondiale agressive de la dissidence par le gouvernement autoritaire de la nation d’Afrique de l’Est, surnommée la nouvelle “Corée du Nord” par ses détracteurs.

Des membres de la diaspora rwandaise affirment à la BBC que de telles cérémonies sont monnaie courante et visent à inculquer la peur et l’obéissance. Un homme indique que ses proches au Rwanda ont été enlevés et peut-être tués pour le punir d’avoir refusé de coopérer. Les autorités rwandaises rejettent ces allégations qualifiées de fausses et sans fondement.

Dans la vidéo, récemment diffusée sur WhatsApp, on peut voir plus de 30 personnes se tenant dans une salle de conférence bondée de l’ambassade du Rwanda au Royaume-Uni, levant la main et promettant leur loyauté au parti au pouvoir, le Front patriotique rwandais (FPR).

L’utilisation par le FPR d’une ambassade – qui se trouve à Londres près de la gare de Marylebone – pour un engagement ouvertement politique est, en soi, remarquable.

Mais, alors que certains des participants à la cérémonie – qui aurait eu lieu en 2017 – pourraient bien être de véritables partisans du parti au pouvoir, vivant maintenant à l’étranger, d’autres déclarent à la BBC que de nombreux participants étaient là sous la contrainte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.