Les Africains, Le ballon d’or et Sadio Mané

Actualités D-cryptage Editos Les Saillies du profane Point de vue...

J’ai voulu comprendre et finalement j’ai compris.

L’Europe a voté pour son fils. L’Amérique a voté pour son fils. L’Océanie a voté pour sa préférence, elle n’a pas de fils potentiellement gagnants. L’Asie a voté pour sa préférence, elle n’a pas de fils dans le top 5. El l’Afrique, la mère Afrique a voté pour le fils d’autrui. C’est tout ce qu’il faut comprendre.

La logique voudrait que chaque fois que son fils ou sa fille est en compétition, que la mère soit derriere lui pour le faire gagner. Mais tout le monde est dans la logique sauf l’Afrique. Alors que l’Africain ne nous parle pas de vol, de racisme, d’injustice. L’Africain s’est juste comme toujours tiré une balle au pied.

Le vote est subjectif. Le vote est émotion. Le vote n’est pas raison. S’il était dans l’intention des organisateurs d’être objectifs, ils mettraient les 30 nominés dans un ordinateur avec les statistiques disponibles et laisseraient la machine choisir objectivement en fonction de critères biens définis, biens connus, acceptés par tous.

Hélas, tout le monde est émotif et l’africain qui refuse d’accepter “l’émotion est négre” se fait “la raison est hélène” pour se justifier devant les autres. Les autres se font “négres” parce que c’est cela qui est sollicité. D’autant plus que tous ceux qui étaient susceptibles de gagner se valaient, le reste était une question de sentiments, d’être “hélene”.

Malheureusement, il nous semble que l’africain n’aime pas l’africain. @SDP

SailliesDuProfane

SadioManeBallonDor

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.