Les élections, c’est de la poudre aux yeux

Cécile Sow D-cryptage Diaspora le point de vue de Booba Politique Société

« Les élections, ce n’est que de la poudre aux yeux. Les partis changent, mais à l’intérieur, derrière les portes fermées, ils s’entendent et distribuent des rôles », Alice PARIZEAU

Manque de maturité rime toujours avec manque de respect. Sous nos cieux? ça se traduit par l’envoi d’émissaires de l’union européenne pour ,
(soit disant) , venir observer le bon déroulement des élections. Vous imaginez-vous aller dans leur pays respectif pour faire la même chose ? Tant que la comédie continue au sommet de l’état, ce tutorat demeurera. Nos tuteurs n’ont rien fait de mal, nos dirigeants leur ont tendu la main et ils l’ont juste accepté. Pourquoi bon s’énerver d’ailleurs, vu que le même scénario nous est servi depuis 70 ans et ça continue d’amuser la galerie au même titre que « wiri wiri » qui ne finit jamais.

….pour ces sujets du mercato politique, la règle d’or c’est qu’il n’y a pas de règle du tout

Les dés sont jetés, les alliances commencent à se faire, les transhumances, oups le mercato politique a débuté et chacun cherche cavalier peu importe le background des uns et des autres, peu importe les prises de positions, radicales soient elles, l’essentiel c’est de se retrouver dans la prochaine majorité et ce par tous moyens. De Souleymane Ndéné à l’espoir de toute une jeunesse en l’occurrence Me Aissata Tall SALL, la crédibilité, l’éthique, la probité n’existent que dans le Larousse parce que pour ces sujets du mercato politique, la règle d’or c’est qu’il n’y a pas de règle du tout. Le seul milieu où tous les coups sont permis. Même en plein milieu d’une arène, un arbitre est là pour siffler les irrégularités. Même la guerre est régie par la convention de Genève et pourtant on aurait pu comprendre que dans les théâtres d’affrontements militaires, toutes attaques seraient légitimes. Là où de temps en temps, il faut une trêve afin d’établir un corridor humanitaire. Ils ont toujours considéré que la savane est aux animaux dit sauvages. Un monde où chacun s’occupe de la survie et de la reproduction de son espèce, bref de la continuité de son espèce . Parallèlement, les humains « civilisés » disent-ils, continuent à tricher, à frauder, à s’entre-tuer, à faire le deuil des vertus et des bonnes mœurs.

Tant que nous ne dépassons pas ces politiciens de métier et ces préfets de l’occident, l’austérité demeurera et la loi de la jungle règnera.

Dans ce monde, les plus grands promoteurs de la paix sont les plus grands marchands d’armes. Des armes pour faire quoi ? Et après prôner quelle paix ? pendant que certains états lèvent des barrières entre eux pour favoriser la circulation des personnes, des biens et des capitaux, d’autres érigent des barrières pour bloquer cette circulation comme cette volonté de vouloir mettre un mur entre le Mexique et les USA qui coûte cher à l’administration américaine. Car Trump a battu le record de Clinton en terme de « shutdown ». Mais on est où ? Alors qui est sauvage dans tout ça ? Les animaux ? Mais qui sont les vrais animaux  dans toute cette histoire ? Les félins sont réputés dangereux une fois affamés, mais reconnaissons leur quand même, leur tranquillité une fois rassasiés. Les politiques ne sont jamais rassasiés hélas, toujours dans une guerre perpétuelle quitte à plonger tout leur peuple dans un désarroi total. Un peuple qui, une fois les élections passées, retrouve à nouveau l’austérité qu’il a toujours connue !!! Nos sociétés sont aujourd’hui, une gigantesque jungle où chacun s’occupe de sa survie.

« Une dictature est un pays dans lequel on n’a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections », Georges CLEMENCEAU

Boubacar NDIOUR SOUFY

avec afroactu.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.