LOU BEN NIIT MEUNE NIAR MOKO KO DAAK

Cécile Sow Les Saillies du profane Point de vue...

Comment se fait-il que le sénégalais s’offusque d’avoir 1000 partis politiques. Chaque “trois pelés, quatre tondus” se permet sous couvert de la démocratie de créer son parti, son sigle avec difficulté, ses couleurs malgré que tous les tons soient déjà déposés, sa vision souvent copiée, ses us et coutumes.

Comment se fait-il que le sénégalais s’offusque d’avoir 1000 syndicats, 2000000 d’associations, 500000 ASC, autant de GIE, autant de Mbotay. Chaque chose nous en avons en quantité, pour la qualité chacun pourra en juger de par le vécu.

Alors que nous retrouvons dans une seule rue trois mosquées avec chacun son imam, son nafila de koor, sa conférence, 5 dahiras appartenant à une même communauté.

Alors que nous rencontrons dans une rue, trois coins Ndogou. Chacun sa grande marmite de café, ses kilos de pains, ses dattes et son système de collecte.

Ou bien nous avons un problème de mutualisation des forces. Alors que nous savons que “LOU BEN NIIT MEUNE NIAR MOKO KO DAAK”.

Ou bien nous avons un problème d’égo. Chacun veut entendre à côté de son nom: Président. Un titre que le sénégalais endosse éternellement.

Ou bien nous sommes justes sénégalais, complexes, compliqués.

#ramadan2019
#kooroujaam
#saillies

Avec les saillies du profane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.