Mame Abdou le guide intemporel

Les Saillies du profane Portrait Royoukaay Société

Nous posons sa photo et nous la laissons comme rappel. Le rappel est pédagogique.

Aujourd’hui plus qu’hier nous avons besoin de re-recevoir ses alertes. Sa voix peut porter car il est connu, reconnu, accepté par tous.

Le 14 septembre, il est parti. Ce 14 septembre doit servir de rewind pour que tous entendent ce qu’ils disaient, voient ce qu’ils faisaient, s’inspirent de ses va et vient dans les communautés particulières.

Il a dit des mots aux leaders politiques devant la dépouille de Lamine GUEYE. Il a parlé à l’Assemblée Nationale, des mots ressortis à l’occasion, ecoutés mais pas du tout entendus. Il a laissé des recommandations au peuple, à tout le peuple. Il a été partout présent pour dire ce qu’il fallait dire au moment où il fallait le dire, exactement comme il fallait le dire.

Nous n’avons pas l’alibi de l’absence de repères, de modèles. Nous sommes responsables dans le choix de nos mauvais modèles. Nous refusons les repères valables, visibles, et même présents en quantité et en qualité. Nous faisons les choix qui nous conviennent et qui arrangent nos affaires de l’instant.

DABAX.

SailliesDuProfane

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.