Mobilité virtuelle et travailleurs de jeunesses : La fédération des associations Nationale des associations franco-africaines forment de jeunes européens

Cécile Sow Diaspora Innov'action
Publicités

La fédération nationale des associations franco-africaines (FNAFA) a reçu pendant une semaine plus d’une vingtaine de jeunes européens pour une formation sur la mobilité Virtuelle. La rencontre s’est tenue à Noisy-Le Grand du 20 au 28 mai 2019. L’objectif de ce projet européen financé par l’agence Erasmus est de doter les acteurs associatifs d’outils pour pouvoir utiliser les technologies de l’information et de la communication dans leur travail quotidien.

Permettre aux acteurs associatifs et travailleurs de jeunesse de tirer profit des ressources  du numérique, tel est le but de la formation sur la mobilité virtuelle organisée par la Fédération Nationale des Associations Franco-Africaines. Des associations Bulgares, Espagnoles, Italiennes, portugaises et Allemandes ont tous envoyés de leurs jeunes membres pour prendre part à la formation. Ce séminaire a aussi été marqué par la découverte de plateformes virtuelles, qui vont faciliter aux jeunes le travail avec les membres de leurs organisations, notamment à distance. D’autres dispositifs qui facilitent l’apprentissage en ligne comme les mooc ont aussi été abordés.

Pendant une semaine, les jeunes ont participé à la création de support de communication sur la mobilité virtuelle pour pouvoir partager leurs expériences avec d’autres personnes extérieures au projet.

Idrissa Badji, animateur de projet européen et expert évaluateur était le formateur.Il est aussi le Directeur de l’agence Espace Esprit-Leader. Son entreprise est spécialisée dans la gestion et montage de projets. Chaque année, Monsieur Badji accompagne des dizaines d’associations, entreprises et collectivités en Europe comme en Afrique à trouver des financements et des partenaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.