Où est passé l’argent des sénégalais ?

Actualités D-cryptage Les Saillies du profane Point de vue...

Il n’y a pas d’argent dans les caisses, il y’a de l’argent dans les poches. Pas dans toutes les poches, mais dans certaines poches. Surtout celles de ceux qui gardent les caisses. Certainement un transfert de place, car pour ceux-là, l’argent n’est mieux que dans leurs poches.

Et pour re-remplir les caisses, ils ne vident pas leurs poches. Ils vont soutirer le peu qui passe de poche en poche chez ceux qui n’ont même pas de quoi assurer le minimum nécessaire. Ils les obligent à serrer la ceinture encore et encore jusqu’à l’asphyxie.

L’État doit être comme Aissa KEBE, la mégère de la rue. Il doit savoir qui fait quoi, quand il fait quoi, où il fait quoi. Il doit savoir qui vide quelle caisse pour remplir quelles poches. Et qui a les poches pleines licitement.

C’est Aissa qui doit régenter la rue en connaissances de causes et de conséquences. Elle sait qui passe, à quelle heure il passe pour lui soutirer des sous. Elle s’éloigne des coins stratégiques quand c’est l’heure de passage des “sans sous” qui rejettent la faute de leurs poches vides sur elle la guigne.

Mais Aissa défend aussi, protège avec hardeur ceux qui vident les caisses car ils sont souvent ses proches et très souvent ils distribuent automatiquement les billets. Ils savent graisser Aissa pour avoir sa bouche en leurs faveurs. Alors Aissa est complice et coupable de haute trahison.
@SDP

SailliesDuProfane

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.