Présidentielle américaine : Trump compte saisir la Cour suprême

Actualités

Une voix posée, mais un discours explosif. Il était 2 h 30 du matin, heure locale, quand Donald Trump est apparu dans un salon de la Maison-Blanche alors que les chiffres sont encore très incertains. Alors que Joe Biden annonçait quelques heures plus tôt son optimisme, le président sortant a revendiqué avoir « gagné » l’élection présidentielle. Le décompte n’est pourtant pas achevé dans nombre d’États clés.

« Honnêtement, nous avons gagné l’élection », a déclaré Donald Trump lors d’une brève allocution depuis les salons de la Maison-Blanche. Évoquant une « fraude » sans livrer d’élément concret, il a assuré vouloir saisir la Cour suprême, sans préciser sur quel motif. « Nous étions prêts à célébrer quelque chose de magnifique », a-t-il encore affirmé dans une déclaration confuse et sans équivalent dans l’histoire moderne. Pour l’emporter, un candidat doit obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs attribués au niveau des États.

Ces propos ont scandalisé la frange démocrate de l’échiquier politique américain ainsi que de nombreux journalistes. La cheffe de campagne de Joe Biden a jugé mercredi « scandaleux » et « sans précédent » les propos de Donald Trump, qui a appelé à arrêter le décompte des bulletins de l’élection présidentielle en s’arrogeant la victoire dans un scrutin pourtant encore indécis. Dans un communiqué, Jen O’Malley Dillon a affirmé que les démocrates étaient prêts à « combattre » en justice si le président républicain saisissait la Cour suprême, comme il l’a annoncé en évoquant une « fraude », mais sans livrer aucun élément concret.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.