Relations troubles de Dakar à Bissau: que cache la proximité entre Macky Sall et Umaro Cissoko Emballo ?

D-cryptage Diaspora Editos Parlons Politique! Point de vue...

Cheikh Tidjane Diop, jeune mauritanien fondateur de l’association des étudiants panafricains et chercheur indépendant en géopolitique et en géostratégie pose un débat intéressant ici. Explication.

Petit pays au sud du Sénégal, son histoire a été souvent tragique au cours du dernier demi-siècle, avec un nouveau sommet de terreur en 1998-1999.Au prix d’un an de guerre de civile, et la ruine du pays, les diplomates, militaires et barbouzes français ont tout fait pour maintenir au pouvoir un dictateur corrompu, Niño Vieira, rejeté par une très grande majorité de la population. S’ils ont finalement échoué, ce n’est pas faute d’acharnement, ni grâce à la réaction de l’opinion ou du parlement français, placés sous somnifère. Encore une aventure françafricaine qui leur a échappé. Elle mérite, d’être relatée, y compris pour sa mise en échec. Il convient pour cela de repartir de schémas basiques, mentaux et “géopolitique “. À l’ombre du grand voisin Sénégalais.

La Guinée Bissau a subi l’une des plus longues colonisations occidentales (cinq siècles) et l’une des plus longues guerres de décolonisation (1962-1974). Dans cette lutte, les indépendantistes guinéens étaient encore associés à ceux du Cap-Vert au sein du PAIGC (Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et des îles du Cap-Vert) menée par le légendaire Amircal Cabral. Celui-ci est assassiné en 1973, à la veille de l’indépendance. Il est remplacé par son demi-frère Luis. En 1975, l’ex-Guinée portugaise et le Cap-Vert se dissocient, formant deux États distincts.

La Guinée a été ruinée par l’acharnement portugais. Pays non stratégique, démuni de ressources minières, elle a sombré ensuite dans les luttes intestines. En 1980 Joao Bernardo Vieira, dit Niño, renverse son compagnon luis Cabral. Sa gestion clanique et dilapidatrice vide les caisses publiques et cumule une dette (3,5 années de revenus), rendant le pays totalement dépendant de l’aide internationale : en 1995 celle-ci couvrait près de trois-quarts des ressources nationales ! De plus en plus impopulaire, Niño Vieira remporte certes le scrutin présidentiel de 1994. Mais de façon suspecte… Son régime ne tient qu’à un fil.

Cependant, le Sénégal voisin et la Françafrique manifestent pour cet état en déshérence un intérêt croissant- économique, militaire et commercial….

A suivre…

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.