Sénégal, encore un talibé mort.

Cécile Sow Culture Politique Société

Encore un talibé mort, tué par son maître coranique. Il en faudra combien de plus, pour que cette question soitprise au sérieux? L’état est-elle seule responsable de la sécurité et du bien-être de ces enfants?

En effet, samedi dernier,un talibé vraisemblablement appelé Cheikh Ndigel Sène, a trouvé la mort et a été enterré dans la plus grande discrétion. Selon nos informations, le garçon âgé entre douze et treize ans aurait été battu à mort par son maître coranique. Ce dernier dirige un daara installé à Darou mouride à 400m du village de Takhoum.

Tout est parti le samedi dernier dans la soirée quand le maître coranique demande à son disciple d’aller lui acheter du crédit téléphonique à Takhoum. Le talibé qui aurait « traîné » en route a fait patienter son maître coranique qui,mécontent quitte Darou mouride pour aller le chercher à Takhoum. Selon nos informations, très en colère, le maître coranique n’a pas attendu de rentrer avec son disciple pour le corriger. C’est sur place qu’il a commencé à lui administrer des gifles avant de le ramener au daara. Sur place, il l’aurait sévèrement bastonné. L’enfant serait décédé aux abords de 2 h du matin.

Seulement, le maître coranique réfute cette thèse. Le lendemain, il aurait dira aux habitants  de Takhoum partis s’enquérir de la situation du talibé , que ce dernier avait fugué. Selon lui,  c’est en allant à sa recherche qu’il l’a trouvé sous un arbre duquel il serait tombé. Il ajoute l’avoir conduit au daara pour le soigner, sauf que l’enfant aurait succombé à ses blessures. C’est ainsi qu’il aurait demandé de l’aide à quatre autres personnes pour l’inhumer.

Selon les informations, c’est ce mercredi 10 avril, que le maître coranique aurait été interpellé par les forces de l’ordre.Ce serait aux environs de 16 heures que le corps sans vie de Cheikh Ndiguel Sène a été exhumé pour les besoins de l’enquête ouverte à la brigade de Mbour.

Ce cas est devenu banal au Sénégal, en effet combien d’enfants sont victimes de viol, de maltraitance, kidnapping? Combien sont-ils, ceux qui, sous la coupe de véritables business man déguisés en maître coranique, meurent chaque jour, mois ou année? Sont-ils nombreux qui dévient vers la délinquance, ou ceux deviennent handicapés à la suite de maltraitance et de tortures! Malheureusement, malgré l’activisme de nombreuses associations comme les petites gouttes, un travail immense reste à faire. ne faudrait-il pas une conjonction des moyens, et un partenariat Etat-acteurs non étatiques, pour affronter ce problème à bras le corps?


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.