Sénégal: une alternance introuvable?

Cécile Sow D-cryptage Diaspora Politique

« Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil », Abraham LINCOLN

Le peuple sénégalais a montré pour une énième fois sa maturité avec ce scrutin. Une maturité dont, beaucoup d’états supposés démocratique ne disposent pas. Oui le Sénégal est sur le banc des grands états de ce monde. Ce peuple a refusé de suivre ces dirigeants qui pensent pouvoir le manipuler. Si victoire doit être criée, il appartient au peuple de lever le poing et de se féliciter peu importe l’issue du scrutin. Le peuple est plus que jamais l’heureux élu de ce scrutin.

Une fois de plus la maturité du peuple Sénégalais a été mise à l’épreuve et elle a été au rendez vous. Tous ces pays du monde qui s’écroulent sous l’influence de ces multinationales et états pyromanes, c’est qu’ils ont raté leur rendez vous avec leur peuple. Ils avaient tellement hâte de voir le Sénégal tomber sous les projectiles et bombes du terrorisme! Objectif? pouvoir dérouler leur vaste programme satanique, aux fins d’une perpétuelle exploitation de l’homme par l’homme. Bien entendu avec la complicité de quelques supposés dirigeants indignes de représenter leur cher peuple. Le Sénégal a su être à la hauteur et a toujours répondu présent lorsqu’il fallait s’unir et faire face à l’ennemi commun. Ces politiciens qui veulent mettre le pays à genoux ont tort et le peuple a décidé de ne pas les suivre dans leur dérive.

Une élection à un tour est désormais dépassée. Tous les grands pays connaissent un scrutin à deux tours. Qu’est ce qui alors empêcherait le Sénégal de suivre cette ligne ?

Macky Sall reconduit au second tour?

Ce sera une confiance renouvelée pour le bilan satisfaisant qu’il aura dressé par le biais de ses réalisations et tant mieux d ‘autant plus que le peuple est seul souverain. Les abstentionnistes n’ont pas leur mot à dire vu qu’ils ont montré que leur engagement se limite dans les réseaux sociaux. L’abstention profite toujours à la majorité. Le président sortant et détenant les rênes du pouvoir dispose toujours d’une large avance au premier tour pour se succéder à lui même malgré les opposants qui dénoncent les pratiques de corruption qui, selon eux, n’ont pas totalement disparu dans le pays. Le président sortant draguera l’électorat la semaine prochaine et brandira ses phases 2 et 3 du Plan Sénégal Emergent. Reste à voir si le peuple sera séduit ou pas. En tout état de cause, le Sénégal a géré l’épidémie de l’ébola , le terrorisme d’état orchestré depuis des milliers de kilomètres de nos frontières et qui a fait tomber la Lybie, la Syrie, le Faso, le Nigéria, le Mali et tant d’autres états, la crise gambienne gérée avec diplomatie et fermeté…Sur tous ces points Macky Sall a le mérite d’être applaudi.

Alternance ?

Le peuple aura décidé de renouveler une classe politique au programme de développement et d ‘endettement dépassé. Un bilan immatériel très critiqué notamment avec une justice qualifiée d’injuste, une gouvernance qui serait très opaque, une gestion des affaires publiques aux allures d’une gestion des affaires familiales. Un non respect de la parole donnée avec la nomination par décret de son frère, de son beau frère…Comme si l’épisode Karim WADE lui avait échappé et pourtant ça date juste d’avant hier. Un bilan matériel très controversé avec certes des réalisations matérielles mais avec des factures surévaluées.

Ce qui compte à la fin c’est que le l’heureux élu soit accepté par tous. Si toutefois Macky Sall est reconduit dans ses fonctions en vue d’une continuité de son PSE, qu’il en soit ainsi et que les perdants le lui concèdent. En revanche, il ne faudrait pas que le pouvoir soit confisqué parce que la majorité a perdu le scrutin. Que Macky Sall soit à la hauteur de la maturité sénégalaise pour transmettre les rênes au même titre que cela a été fait en 2012 en sa faveur. 

« Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes », Joseph STALINE

Boubacar NDIOUR SOUFY

avec afroactu.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.