Serigne Mboup, un destin tout tracé: parcours d’un entrepreneur sénégalais hors-pair.

Cécile Sow Economie Portrait Royoukaay Sharing Business
Publicités

Le 28 Novembre 1966 venait au monde Serigne Mboup à Touba Ndorong dans le Saloum (Kaolack). Initialement destiné aux études coraniques, découvrez le parcours de cet exceptionnel homme d’affaire sénégalais, dont l’itinéraire et l’esprit entrepreneurial ne finira pas de surprendre.

Après un passage chez Oustaz Bassirou Bousso, école primaire à Kaolack, Bara Mboup rejoint le célèbre Daara de Koki, dans la région de Louga, et cela? sur décision de son père en 1976. Dans cet établissement réputé pour son sérieux, il mémorise tout le Coran en 3 ans seulement. Il y décrochera d’ailleurs son certificat, son brevet et ira jusqu’au baccalauréat. Il ne lui restait plus qu’à aller approfondir ses connaissances à l’extérieur. Cependant, son père en décidera autrement. En 1989, Serigne venait juste d’avoir 23 ans. Il rejoint son père à Sandaga, en tant que commerçant dans les domaines de l’alimentation, l’habillement et du cosmétique.

Des versets au commerce, il n’ y a qu’un pas?

Au côté de son père il percevait un salaire de 60.000 FCFA. Mais en retour? il apprend les bases du métier. D’ailleurs , selon lui sa formation d’entrepreneur et de gestion d’entreprise s’est exclusivement déroulée auprès de son père. En effet, Bara Mboup, son père, fut un grand opérateur économique. Il fonda une entreprise familiale dès les années 60, entreprise qu’il dirigea avec rigueur et intelligence jusqu’à sa mort en 1992. Dès lors, Serigne Mbacké Madina Mboup de son vrai nom assure la relève et s’occupe de l’entreprise familiale avec ses jeunes frères. À l’origine, la société est spécialisée dans l’importation des produits alimentaires. Mais avec le temps, l’ancien élève de Koki va s’attaquer à d’autres secteurs et diversifiera ses activités. Il créera :

  • Master office pour la bureautique;
  • SBMA pour les produits alimentaires et d’entretien ;
  • Pridoux, spécialisé dans l’implantation et l’exploitation de supérettes ;
  • Espace Auto dans l’importation et la vente de véhicules ;
  • CCBM immobilier qui doit s’occuper de la construction d’un immeuble ultra moderne à la place Soweto, projet qui, d’ailleurs, tarde à se concrétiser ;
  • Africa transit;
  • CCBM voyages;
  • Digital planet.

“le développement local est à la base du développement de nos entreprises ” Serigne Mboup


Un activisme réel démontré dans l’entrepreneuriat et la création d’emploi. En effet, Serigne Mboup emploie pas moins de 800 personnes au Sénégal. Il fait sans doute partie des plus gros employeurs du Sénégal. Pas seulement! Avec cet empire florissant, Serigne MBoup est un acteur incontournable de l’économie sénégalaise. Il contribue en outre, renouvellement du parc des taxis et à la promotion du travail des Femmes. notamment avec son projet de 50 taxis confiés à des femmes et inauguré par l’ex-première dame, Viviane Wade. Serigne Mboup est, toute proportion gardée, un symbole du génie et du dynamisme entrepreneurial sénégalais. Un exemple et un modèle à suivre pour les générations actuelles et futures. Sa prouesse? bâtir un empire dans le secteur formel en partant de l’informel d’une part, mais aussi prouver qu’étudier à l’école française n’est pas le seul gage de réussite. D’autres voies sont possibles, assurons-donc la promotion de ces voix-là.

Avec Sharing Business

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.