Une lecture de la ré-écriture de l’histoire générale du Sénégal

Culture La réplique de Maïmouna Les Saillies du profane Politique Société

Connaître le sénégalais d’hier est une nécessité.
Comprendre le sénégalais d’aujourd’hui est une nécessité.
Prévoir le sénégalais de demain est une nécessité.

Hier, aujourd’hui et demain sont liés. Connaître hier aide à comprendre aujourd’hui. Comprendre aujourd’hui aide à prévoir demain. Il est donc nécessaire de se pencher sérieusement sur chaque période pour ne pas perdre en chemin le sénégalais.

Connaître, comprendre, prévoir ne sont en rien absolus. Ils sont tous perfectibles et en fonction des opportunités rencontrées ou des situations découvertes, peuvent évoluer ou changer radicalement. Ils ne sont pas des sciences exactes, d’ailleurs, mêmes les sciences excactes évoluent. Ils ne sont pas immuables.

Il faut donc que ceux qui font connaître, ceux qui font comprendre et ceux qui prévoient, aient l’humilité de remettre en question leurs produits. Il faut aussi que ceux qui contestent, aient une pondération dans leur contestation.

Il faut aussi dans le connaître,savoir ignorer ce qui n’en vaut pas la peine, ce qui connu ou inconnu n’impacte en rien sur le comprendre et le prévoir. Il ne faut dans le comprendre, négliger aucune partie du peuple. Il faut dans le prévoir, aller le plus loin possible, être dans l’individu.

Mais qu’importe le coût, il faut connaître, comprendre, prévoir.

#SailliesDuProfane

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.